Vous avez choisi un chalet en bois pour son aspect chaleureux. Sachez que le nettoyage et l’entretien régulier d’un chalet en kit habitable est important. Surtout lorsque les températures sont plus extrêmes comme en hiver ou en été. Pour garder votre chalet en kit en bon état, quelques étapes clés sont à suivre. Découvrez-les ci-dessous !

1 – Le nettoyage

Avant de vous lancer dans l’entretien de votre chalet en bois, vous pouvez durant votre première journée vous consacrer au nettoyage du bardage, avec notamment le ponçage. Celui-ci vous permettra de retirer toutes les tâches et moisissures sur le bois.

Les produits de nettoyage sont différents selon le traitement que votre chalet en bois a reçu :

  • Un bois teint doit être plutôt nettoyé au savon noir.
  • Un bois lasuré ou peint peut être nettoyé à la brosse nylon et à l’eau savonneuse.

Pour nettoyer votre chalet en bois, vous devez :

  • vous munir de gants, savon, brosses.
  • retirer la poussière, toiles d’araignées, etc.
  • passer un coup de soufflette ou de balai au sol.

2 – Le traitement régulier d’un chalet en bois

Le bois absorbe l’eau pendant la période humide. Cela se produit encore plus lorsque le bois n’est pas traité. L’humidité peut provoquer la pourriture et la moisissure du bois de votre habitat. Cela peut endommager les murs, le toit et le sol. L’eau peut également provoquer l’expansion du bois, ce qui entraîne un gonflement de votre chalet en bois et exerce une pression excessive sur des éléments tels que les cadres de portes et de fenêtres. Cela peut même les faire se fendre ou briser le verre !

Même si une légère déformation se produit avec le temps, vous pouvez toujours prévenir les dommages grâce à un traitement régulier. Vous pouvez utiliser de la lasure pour bois, des huiles spécifiques pour ce matériau ou un traitement du bois. L’un d’entre eux doit être utilisé au moins une fois par an. Par ailleurs, certains endroits de votre chalet en bois auront également besoin d’être traités plus que d’autres. Les parties les plus exposées aux intempéries telles que les porte-à-faux, les joints et les planches de bord devront être traitées plus souvent.

3 – Remplir les contractions du bois

En plus de se dilater, le bois peut également se contracter lorsqu’il sèche. La contraction du bois peut entraîner des fentes, des fissures et des trous dans votre chalet en bois. Bien que cela puisse être un phénomène naturel pour toute construction en bois, cela peut être évité.

Pour résoudre ce problème, un bouche-pores peut être utilisé pour fermer les fissures et les trous qui pourraient apparaître. Pour ce faire, il suffit de boucher les trous et les fissures avec de la pâte à bois. C’est aussi simple que ça !

4 – L’entretien du toit d’un chalet en bois

Vérifier régulièrement votre toiture est une étape cruciale. Cela doit être fait régulièrement. Les gouttières doivent également être nettoyées, car elles seront probablement pleines de feuilles humides et de petites brindilles. Cela risque de provoquer un blocage et une forte averse fera couler de l’eau à l’extérieur, ce que vous voulez éviter. Le toit de votre chalet en bois est très vulnérable aux différents types de conditions météorologiques. Des réparations en temps opportun sont importantes pour éviter tout dommage supplémentaire au toit de votre chalet en bois. Effectuer les réparations dès qu’un problème est constaté peut éviter que des réparations importantes ne soient nécessaires à l’avenir.

Voici quelques éléments importants à surveiller :

  • Les déchirures et les fentes.
  • Le bois endommagé.
  • Les débris qui sont tombés.

Si vous remarquez l’un de ces problèmes, il est essentiel que vous le répariez dès que possible. Par ailleurs, réparer les dommages ou les fissures peut être facile.

5 – L’aération

La condensation peut s’accumuler avec le temps sur les fenêtres et portes. Ceci est causé par la hausse et la baisse de la température à chaque changement de saison (et même quotidiennement). En l’absence d’isolation intégrée, l’aération est nécessaire. Laisser les fenêtres et les portes ouvertes de votre chalet en bois peut aider à lutter contre l’accumulation naturelle d’humidité. Vous pouvez le faire une ou deux fois par semaine, voire plus si vous le pouvez.

De surcroît, durant les mois les plus froids, un chalet en bois a besoin d’être davantage aéré ainsi que lorsque la température varie au printemps et en automne. En aérant celui-ci, vous empêchez également l’humidité de pénétrer dans le bois. Cela empêche également la pourriture et la moisissure d’endommager la structure du chalet en bois.

6 – La peinture d’un chalet en bois

Les portes d’un chalet en bois se contractent aussi en raison des fluctuations de la météo. Pour éviter cela, enduisez-les de peinture et peignez également les côtés des portes. Bien entendu, faites cela par temps sec.

Les meilleures options de peinture sont à base d’eau. Toute peinture à base d’huile doit être évitée si vous avez du bois traité sous pression. Les peintures à base d’eau peuvent également réduire l’accumulation d’humidité. Un produit de préservation du bois extérieur et une peinture pour bois extérieur sont d’excellentes options. Ils sont parfaits pour les murs, bien que le traitement sous pression soit un autre élément à prendre en compte.

Le traitement sous pression empêche la pourriture et la moisissure de pénétrer dans votre chalet en bois, tout comme le fait la peinture. Cela implique de tremper un morceau de bois dans un liquide de conservation et de le placer dans une chambre sous pression. La chambre force alors les conservateurs chimiques dans le bois.

7 – La lasure

La lasure garantit une couche de protection pour l’hiver à votre chalet en bois. La quantité de lasure nécessaire est proportionnelle à la surface à couvrir, sachant qu’il faut appliquer au moins trois couches. Elle s’achète en pot. Si vous prenez une lasure à l’eau, il faut renouveler l’opération tous les 3 ans ou tous les 8 à 10 ans pour une lasure au solvant. Celle-ci renforce le bois et le protège. Elle peut être teintée ou incolore.

L’entretien de votre chalet en bois peut être facile. Suivre ces étapes régulièrement peut prévenir les premiers signes de dommages et prolonger la durée de vie de votre chalet en bois pendant des années.