• Tiny Houses : petites constructions, grande liberté !

Si à une époque la tendance était aux grands espaces (maisons et villas), désormais une nouvelle mode émerge. Avec le minimalisme, ce sont les tiny houses qui séduisent de plus en plus. Pour autant, tout le monde n’ose pas sauter le pas et y vivre à l’année. Afin de trouver un juste milieu, certaines personnes optent alors pour des maisons en bois. De superficie variable, celles-ci semblent être des lieux de vie paisibles et appréciés. Mais que dit la loi sur la construction et l’habitation de ces chalets en bois ?

​Pourquoi les tiny houses font-elles autant d’adeptes ?

Depuis quelques années déjà, la vision des citoyens n’est plus la même. Si auparavant nous étions dans la recherche du “toujours plus”, désormais on souhaite avoir moins pour mieux vivre.

La surconsommation, l’environnement et la crise sanitaire sont des facteurs qui ont largement contribué à ce changement de perception.

Dorénavant, on ne considère plus qu’il soit nécessaire d’acquérir un maximum de choses pour être heureux. Bien au contraire, certains témoignages prouvent que l’on est bien mieux dans sa peau avec le strict minimum.

Partant de ce constat, de nouveaux modes de vie ont fait leur apparition. Nous pouvons par exemple citer les écovillages. Si la vision que l’on a du monde change, il n’est donc pas étonnant de voir que nos lieux d’habitation en soient bouleversés. C’est ainsi que sont nées les tiny houses. L’objectif : vivre dans une maison assez grande pour avoir le strict nécessaire, mais trop petite pour les choses superflues. Le mobilier a par exemple plusieurs fonctions : étagère et bar.

Si l’idée est bonne, elle n’est pour autant pas adoptée par tous. Souvent vue comme un défi, une performance ou encore une expérience, très peu en font leur lieu de résidence principale. Ce qui nous amène à la maison en bois.

​Ce que dit la loi pour les maisons en bois

Si la maison en bois séduit davantage comme lieu de vie, c’est parce qu’elle est un beau compromis. Elle permet de s’éloigner des standards et d’avoir une maison avec davantage de charme qui soit plus proche de la nature. La superficie est variée et peut se rapprocher des tiny houses ou bien être aussi grande qu’une maison que nous avons l’habitude d’habiter.

La loi n’est pas très difficile à ce sujet à partir du moment où vous avez un permis de construire. Ce n’est pas parce que le chalet est en bois que votre demande va être discriminée. Il sera cependant nécessaire de consulter le Plan Local d’Urbanisme de votre commune.